• Comme si ...

    Ouep, comme si que..

    Comme si la réaction rodait, attendant son heure, rongeant son frein, rêvant de prendre sa revanche sur la bien pensance, la libre pensée.

    D'un curé supérieur à l'instituteur à la rencontre avec des représentants religieux à l'école en passant par la minoration des sectes, du phénomène sectaire, en passant par le moratoire sur la loi de 1905...

    Comme si ... faute de transcendance politique, on tentait de nous vendre les transcendances religieuses. Tournez vous vers les dieux, ils vous structurent, ils vous moralisent...

    Doit on reprocher à quelqu'un de croire que croire, c'est bien ? Non. Moi, je préfère juste penser que croire, mais on ne va pas aller chercher dans la conscience des gens ce dont ils ont besoin pour vivre, ce en quoi ils croient.

    Mais... c'était il y a un peu plus de 100 ans, le camp laïque le répétait au camp religieux "la loi doit garantir l'exercice de la foi tant que la foi ne dicte pas la loi".

    Or il est aussi nécessaire de constater que le débat démocratique sur la laïcité n'a pas eu lieu dans le pays. Entre ceux qui détestant et les religions et les dieux en interdisent l'exsitence et dénient aux croyant le droit d'être laïque, et ceux qui, enfermés dans leur foi, n'ont que des yeux de haine pour les mécréants égarés, il reste ce marais majoritaire qui ne sait pas très bien s'il croit ou pas, qui ne sait pas très bien en quoi il croit, s'il croit, mais qui est persuadé que bon, ça suffit maintenant, ces ostentations ostentatoires indécentes et prosélytistes, putain de bordel de merde... Marais qui est bien d'accord pour reconnaître que les conditions du culte musulman ne sont pas dignes, mais qui refuse la construction d'une mosquée. Marais qui ne saisit ni le début ni la fin de la loi de 1905, qui ne sait pas qu'elle n'est pas appliquée en Alsace-Moser">Doit on reprocher à quelqu'un de croire que croire, c'est bien ? Non. Moi, je préfère juste penser que croire, mais on ne va pas aller chercher dans la conscience des gens ce dont ils ont besoin pour vivre, ce en quoi ils croient.

    Mais... c'était il y a un peu plus de 100 ans, le camp laïque le répétait au camp religieux "la loi doit garantir l'exercice de la foi tant que la foi ne dicte pas la loi".

    Or il est aussi nécessaire de constater que le débat démocratique sur la laïcité n'a pas eu lieu dans le pays. Entre ceux qui détestant et les religions et les dieux en interdisent l'exsitence et dénient aux croyant le droit d'être laïque, et ceux qui, enfermés dans leur foi, n'ont que des yeux de haine pour les mécréants égarés, il reste ce marais majoritaire qui ne sait pas très bien s'il croit ou pas, qui ne sait pas très bien en quoi il croit, s'il croit, mais qui est persuadé que bon, ça suffit maintenant, ces ostentations ostentatoires in


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :