• De l'inutilité

    Ainsi qu'il fût lu, il fut au préalable publié et donc postulé l'inutilité d'une photo. Aussitôt conceptualisé, il vint à mon esprit tordu que l'inutilité est toute autant postulée que l'utilité en ce qu'elle n'est (dans son existence) de toute façon que de manière présumée.

    Ainsi à chaque chose serait assigné un but, que la-dite chose permet d'atteindre.

    Mais par l'étrange chemin de la phénoménologie, il est possible de trouver une utilité à toute chose, même en ce qu'elle est postulée inutile, il faut comprendre que le postulat en tant que tel révèle une utilité : le classement.

    Il faut donc se résigner à cette conclusion : décréter l'inutilité revient, in fine, ou à mentir ou à se tromper, voire les deux. Mais nous y reviendrons ailleurs et pas tout de suite.

    Il faut par ailleurs en dégager la conclusion logique : à quoi cela sert-il de parler de cela puisque la déclinaison, disons opératoire, est de ne plus porter crédit à ce qui est décrété comme utile ou inutile ? Et donc de se poser la question, ce post est-il inutile puisqu'il ne trouve pas d'utilité autre que d'exister ?

    Cela amène une dernière question : ce post eut-il été utile s'il n'avait pas exister, c'est-à-dire s'interroger sur l'utilité dans l'inexistence, donc le néant ? Y a-t-il une utilité dans la non existence ?

    Alors ?! On la ramène moins là, tout à coup !


  • Commentaires

    1
    Jane...
    Lundi 9 Mars 2009 à 14:42
    entre mentir
    et me tromper je choisis mentir. J'ai mon orgueil pour moi. (Et je n'ai pas vu dans l'Histoire, quelque guerrier ou quelque roi, assoiffé de règne ou de gloire, qui soit plus orgueilleux que moi, Serge Lama). Hin hin hin
    2
    Lundi 9 Mars 2009 à 17:47
    Oui mais
    en croyant mentir, ou en tout cas en faisant ce choix, ne te trompes tu pas ? J'entends par là : mens tu vraiment ? Car aà partir du moment où l'on énonce le mensonge en le montrant comme en étant un, il ne l'est plus vraiment.
    3
    Lundi 9 Mars 2009 à 17:48
    Je suis
    d'un pénible en ce moment...
    4
    Lundi 9 Mars 2009 à 17:51
    Oui je mens vraiment
    quand j'écris "photo inutile", comment une de MES photo pourrait être inutile?
    5
    Lundi 9 Mars 2009 à 17:58
    A rebours
    comment pourrait elle ne pas l'être, car si c'est de l'art, alors elle se doit d'être inutile, non ?
    6
    Lundi 9 Mars 2009 à 18:16
    par definition tout ce
    que je touche est utile, je ne vois pas plus loin.
    7
    Lundi 9 Mars 2009 à 18:21
    à quoi et à qui ?
    ou à corps et à cris ? ou à cors et acquis ? Mais donc par conséquent et par ailleurs, tu ne fais donc pas de l 'Art ? Ou postules tu l'utilité de l'Art ?
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Lundi 9 Mars 2009 à 18:32
    et voilà le compte est bon
    on en revient à un libellé à trois syllabes près d'un examen de philo genre TS. je t'ai trouvé un corrigé là: http://www.devoir-de-philosophie.com/dissertation-art-utile-2873.html
    9
    Mardi 10 Mars 2009 à 12:16
    mouais
    chuis allé vouère et il y a quelques grosses conneries du genre la notion de progrès est étrangère à l'art, ... comme quoué, les corrigés...
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :