• Lo compris ou po ?

    c't'un peu difficile.

    Alors voilà, s'il vous a été donné de voir Je suis une légende avec Will Smith, il ne vous aura pas échappé (et j'avertis tout de suite le lecteur ou la lectrice que je vais parler ici de la fin de ce film et qu'en conséquence, si vous ne l'avez pas vu ete que vous souhaitez le faire, il vaudrait mieux cesser immédietement la lecture de ce post sinon je vais vous gâcher - ce qiu ne me déplairait pas forcément - la vision du-dit film) qu'à la fin (je réitère, lectrice, lecteur, si tu ne l'as pas vue te que tu souhaites le voir, c'est now or never pour ne pas te gâcher la fin du movie) Will Smith meurt.

    Il meurt, et la demoiselle, flanqué du gamin s'en vont dans le Vermont avec le sang qui pourra servir de serum au virus qui a décimé la population mondiale. Que pouvait on en déduire ? Que le virus, hors de l'antidote ne permettait pas l'humanité, qu'en fait le virus rangeait l'humain du côté animal, incapable de ne pas réagir à ses instincts. Transposez cela aujourd'hui, dans un monde dans lequel le terrorisme islamiste est l'ennemi et dans lequel le choc des civilisations à craindre se ferait contre des personnes assoiffées de sang, d'abominables terroristes anti-civilisation, bref des animaux avec lesquels l'on ne pourrait pas s'entendre tant ils seraient devenus des animaux. Bref... Ce n'est pas nouveaux que ce soient L'invasion des profanateurs de sépultures ou Le Village des damnés, le demi-siècle précédent avait connu son lot de films plus ou moins métaphoriques anti-communistes (ou anti-nazis comme Les visiteurs du soir ou M le Maudit).

    Là où cela devient particulièrement intéressant, c'est qu'il y a une fin alternative qui a été tournée, et montée, pour "Je suis une légende" dans laquelle l'un des morts vivants, en dessinant un papillon avec son sang, fait comprednre qu'il veut récupérer la femme-cobaye dont est issu le serum. Il est mu par l'amour de cette femme. Et ourier">Il meurt, et la demoiselle, flanqué du gamin s'en vont dans le Vermont avec le sang qui pourra servir de serum au virus qui a décimé la population mondiale. Que pouvait on en déduire ? Que le virus, hors de l'antidote ne permettait pas l'humanité, qu'en fait le virus rangeait l'humain du côté animal, incapable de ne pas réagir à ses instincts. Transposez cela aujourd'hui, dans un monde dans lequel le terrorisme islamiste est l'ennemi et dans lequel le choc des civilisations à craindre se ferait contre des personnes assoiffées de sang, d'abominables terroristes anti-civilisation, bref des animaux avec lesquels l'on ne pourrait pas s'entendre tant ils seraient devenus des animaux. Bref... Ce n'est pas nouveaux que ce soient L'invasion des profanateurs de sépultures ou Le Village des damné


  • Commentaires

    1
    Lundi 14 Avril 2008 à 16:53
    Maint'nant
    on peut ne pas être d'occord.
    2
    Inno
    Lundi 14 Avril 2008 à 16:55
    Ben parce que la première version
    avec la bataille à la fin ça fait plus the transformers etc... Spo trop compliqué et y a plus d'imbéciles qui peuvent comprendre. Parce que bon, c'est difficile pour les gens de comprendre qu'on accepte les différences des fois...
    3
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:05
    mais pourquoi
    on regarde ce genre de film là?
    4
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:08
    Possque
    ce genre de films est aussi un signe sociol. Volo
    5
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:19
    ou alors
    parce que t'es bourré dans le canapé avec ton beauf et que t'as pas d'autre DVD sous la main.
    6
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:34
    C'est une raison volob'
    aussi.
    7
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:35
    oui voilà
    c'est tout à fait l'idée que je me fais des dimanches en couple. option beauf ou non. faut commencer à préparer les dvd maintenant pour le jour où on se sera laissé prendre?
    8
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:37
    C'est une putain
    de fausse idée quand même...
    9
    Lundi 14 Avril 2008 à 17:56
    C'est molin...
    non seulement je connais maintenant la vraie fin sans avoir vu le film mais en plus je connais l'autre fin... sans avoir vu le film. Et pour la deuxième t'avais pas prévenu... :'(
    10
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:08
    Je note tout de même
    le goût prononcé pour contradictionner Mom'zelle BoM. D't'façon, d'après Mam'zelle Jane, il faudrait qu't'aies un Beauf avec qui le regorder un dimanche soir... ço f'sait beaucoup de conditions tout de même.
    11
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:10
    ben oui
    pozons la question. Mamzelle BoM avez vous un beauf à la maison?
    12
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:19
    oui
    ou po d'ailleurs.
    13
    Inno
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:23
    Tiens mon expérience beauf à moi
    garage babes qu'il a montré à tous ses potes... j'ai du le voir au moins dix fois -_-
    14
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:35
    moi hier je suis allée voir
    dajeerling express et c'était très bien. et puis je me suis vite dépéchée de sortir de la salle parce que y'avait une copine avec son nouveau beauf :)
    15
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:50
    Darjeeling Express
    non ? Sinon j'étais complètement à côté de la plaque, rien compris du tout. Comme quoi... Avoir un beauf, n'est pas avoir un beau-frère, mais être le dit beauf en question. Donc du coup, la question était incongrue... Je dois être une réincarnation du Schti (qui connaît son heure de gloire en ce moment...) Donc reprenons, l'idée de Jone, c'est donc que regarder un film le dimanche est un truc de beauf... Pourquoi po ? Je ne sais pas pourquoi mais pourquoi pô. Le problème c'est que l'analyse était générique, et non un produit du quotidien. En revanche pourquoi serait-ce beauf de regarder un film le dimanche ? Et pourquoi aller au cinéma en même temps que tout le monde, et donc faire masse, ne le serait pas ?
    16
    Lundi 14 Avril 2008 à 18:54
    d'ailleurs c'est
    dajeerling limited. et c'est le bonheur. bonne soirée
    17
    Lundi 14 Avril 2008 à 19:09
    Pourquoi tu mets le R
    après les e et pas après le a Darjeeling comme le thé, non ?
    18
    Inno
    Lundi 14 Avril 2008 à 19:20
    d'après allociné
    c'est The Darjeeling Limited
    19
    Lundi 14 Avril 2008 à 19:55
    contradictionner, moi?
    naaan...:) Sinon, pour répondre à Jane, j'ai pour règle de ne pas ramener de beauf à la maison... mais je regarde généralement le film du dimanche soir. Ce qui aide pas à répondre à la question de qui est beauf pour qui... Et sinon, ce qui est bien, c'est que je sais toujours pas qui sont cette femme et son gnare. Ouf... un dimanche soir de sauvé.
    20
    Lundi 14 Avril 2008 à 20:22
    gnare...
    moi je mettais un d au bout.
    21
    Lundi 14 Avril 2008 à 20:53
    et tu avais raison...
    mais depuis tu n'en mets plus?
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :